img
img
 

Réalisation d'une étude de faisabilité de la baisse du niveau du canal de la Scarpe amont en vue de prévenir et de gérer les inondations du Douaisis

Afin de lutter contre les inondations du Douaisis, la faisabilité d'un délestage des eaux de crues de la Scarpe amont vers la Sensée a été étudiée puis rejetée. Une autre solution est rapidement apparue comme simple à mettre en oeuvre et pragmatique. Elle consisterait à baisser de manière préventive le niveau du canal. La faisabilité de cette solution doit à nouveau être étudiée. Un appel à la concurrence a été lancé. L'offre d'HYDRATEC d'un montant de 39 587,60 € TTC a été retenue. L'étude a démarré officiellement le 09 décembre.

La phase 1 "détermination des conditions d'apparition d'une crise" est achevée, le rapport a été validé par le comité technique, il est téléchargeable via le lien suivant :

La phase 2 "analyse de la faisabilité de la baisse du niveau du canal" s'est achevée en juin 2014. 5 tests ont été effectués. Test 1 : une vidange anticipée du canal crée une onde de crue en aval, ce qui est peu acceptable pour les riverains. La baisse préventive n'est pas faisable. Test 2 : faire du surstockage dans les biefs. Ce dispositif comporte trop de risques, il est donc rejeté. Test 3 : bloquer la course des clapets à Athies pour limiter le débit en aval. Cette solution permet de stocker 35 000 m3. Test 4 : l'utilisation de la frayère de Fampoux permet d'apporter un gain supplémentaire. Test 5 : baisser les niveaux de consignes des ouvrages pendant la période estivale. Cette solution est également écartée car elle engendre des effets néfastes sur le canal et sa gestion. Le rapport de phase 2 est téléchargeable via le lien suivant : 

La phase 3 "propositions de scénarios d'aménagement" s'est déroulée en janvier 2015. Le scénario retenu serait celui du bloquage de la course des clapets à Athies. Le coût des investissements (télésurveillance, supervision, raccordement à l'ADSL) est estimé à 155 000 € HT. Les frais de fonctionnement à 110 000 €/an. Le rapport de phase 3 est téléchargeable via le lien suivant :

Ce scénario doit encore obtenir l'accord des VNF. L'étude sera présentée lors d'un comité de pilotage réunissant les élus et les acteurs locaux.  

 
 

agence_eau.jpg

Site réalisé avec le concours de
l'Agence de l'Eau Artois Picardie